Deux Ans – Partie 3: Du SDF à l’ Activiste

Deux ans – Teaser du Documentaire – Partie 3.

A Madrid, j’intégrai pour la première fois un collectif, j’avais déjà vécu plusieurs manifestations, mais pour la première fois je faisais partit d’un groupe de travail qui organise l’évènement, le groupe d’action de la Coordinadora25S, ce fut deux longues semaines de travail intense avant le jour du 25Septembre 2012. Ma première expérience de manifestation. A cause de doute, du manque d’expérience, de la répression policière (les détentions, les CRS intervenant durant nos assemblées, 10 d’entre nous se retrouvant au tribunal pour attentat envers les institutions de l’état), nous ne savions pas si nous serions 50 ou 50 000, ce fut une manifestation phénoménal, l’Espagne n’avais pas vu cela depuis le 15M, cependant ce fut la manifestation qui marqua le début d’un longue, très longue série de violences policières, une violence qui au fil des manifestations aller devenir banal, courant, la chose « normal » tant dans les medias que dans les esprits.
Cette Violence aller se répétait le lendemain lors du 26S et deux jours plus tard lors du 29S.

25SAlors que je ne comptais pas rester à Madrid plus longtemps, ce sont les liens très forts tissés avec certains membres de la Coordinadora25S qui aller me faire rester à Madrid pendant plus d’un an et demi.

Nous organisions ou convoquions au moins une manifestation par mois, 230 et 27O pour le mois d’Octobre, le 14N pour le mois de novembre et le 20D pour le mois de décembre.

variousA cette même période, je m’impliquais dans une campagne de collecte de signatures pour présenter une Initiative Législative Populaire (ILP) permettant de changer la loi sur les hypothèques, ce fut le début de L’occupation de Quartier Général de BANKIA a Madrid qui durera 107 jours.

Cette ILP collectera 1 500 000 signatures, qui seront remise aux députés du congrès et qui finiront tout simplement à la poubelle. Rien ne sera changé. Seul les banquiers et les politiciens ont le pouvoir de changer le système par l’intérieur dans un pays ou le referendum est uniquement à valeur consultative.

celenqueJanvier 2013, scandale des papiers de Barcenas, ex trésorier du Parti Populaire, scandale de corruption qui entrainera une campagne de manifestations journalières pendant plusieurs jours, avec toujours comme seule et unique réponse, détention, amendes et coups de triques.
Cette répression donnant naissance aux 5deSol, qui allaient occuper Puerta Del Sol pendant un peu plus de 15 Jours avant d’en être délogé. J’alternai ma participation entre l’acampada de Celenque, celle des 5 de Sol et les assemblées du 25S. C’était devenu un travail a plein temps, jour et nuit, je dormai sur les acampada et organisé les convocations journalière, une folie, une douce et somptueuse folie 🙂

5desol

Petit à petit, une scission s’opérait au sein de la Coordinadora25S, une partie des membres détournant par vote assembléaire ce mouvement révolutionnaire pour en faire un mouvement pro-constituante.
Le début des Journées constituantes allé marquer un tournant, les pro-manifestations et désobéissance civile dont je faisais partie commencèrent à quitter le mouvement, c’est alors qu’une partie d’entre nous décidèrent de créer un groupe parallèle pour mener des actions directes et concrètes sur les victimes de notre choix, les banques.
Nous choisissions un quartier et nous nous divisions en petites équipes de 3 ou 4 personnes pour vandaliser tous les distributeurs de billets du secteur, l’engrenage, ça commence avec du polyuréthane dans les DAB, ça fini avec de l’essence et une poubelle dans les locaux.

celenque noel

Noel en occupant une banque

Cependant, naissait un problème éthique pour moi, certains d’entre nous, très certainement pris dans le feu de l’action, non seulement négligèrent toutes procédures de sécurité qui étaient établies pour nos communications mais commencèrent à attaquer des succursales bancaire qui étaient placées aux rez-de-chaussée de bâtiments résidentiels. Je m’opposai à cette pratique en insistant sur le fait que seules les succursales isolées des habitations étaient acceptable.
Un soir de 2013, une sortie était prévu, j’étais également invité à une occupation, comme une manière de montrer mon mécontentement envers ce manque de precautions et preparation sur les succursales bancaire je décidai de me rendre à l’ occupation pour y passer la nuit d’occupation.. Je ne donne pas plus de précision pour préserver la sécurité de mes petits camarades.

nov-decPendant ce temps, 3 des 4 groupes de sortie était pris en filature par la police et interpellées pour certains en flag.
Les téléphones furent inspectées, des messages, emails et whatsapp permettant de compromettre tout le groupe furent extrait par la police, bien que la justice n’est pas autorisé cette manœuvre, ce qui permis, au moins que les preuves trouvées dans les téléphones ne purent pas être exploitées, pour la première fois depuis septembre 2012 nous étions aidé depuis l’intérieur de l’institution, une personne des forces de police de Madrid été intervenu auprès du juge en notre faveur, ce qui avait réellement mené à cette relaxation est la non exploitation des preuves. Un rapport scientifique avait été manipulé, en notre faveur. Tous les membres furent relaxés.

Le groupe sera dissout quelques jours plus tard par mesure de sécurité.
Nous avions une grosse manifestation, le 25A annonce comme un Assaut sur le congrès, non n’étions plus dans le «  Rodea el Congreso » mais dans le « Asedia al Congreso », nous ne nous contenterions plus de rester devant la barricades, nous allions essayer de prendre la position pour ensuite littéralement cette fois ci, prendre le congrès. La convocation fut un échec d’attendance, bien que quelques guerriers présent essayèrent de retourner la barricade, ce fut un massacre de plus pour la police.

25A2

Advertisements